LAURÉATS 2016

UGAP : prix organisme public
L’Union des groupements d’achats publics (Champs-sur-Marne, 77), est une centrale d’achat public, (EPIC placé sous la tutelle des ministères chargés du budget et de l’éducation nationale) qui propose à ses fournisseurs depuis mi-2015 un système d’affacturage inversé collaboratif : une solution particulièrement innovante dans le secteur public qui permet aux fournisseurs de l’UGAP de céder leurs factures, à des conditions de taux particulièrement attractives, au partenaire financier sélectionné par l’UGAP, pour un gain de trésorerie de 20 à 25 jours. L’UGAP, qui a affiche un délai moyen de paiement de 29 jours.

Prix Territoires : Ville de Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais)
Cette commune de 12 509 habitants a entrepris de diminuer les délais de paiement de ses fournisseurs (20,25 jours en 2015 et un objectif de 16 jours en 2016) pour le maintien de son tissu économique et commercial et les effets bénéfiques sur les services à ses administrés. Elle a mis en place toute une politique interne et une discipline d’achat. Le résultat est là. L’intervention du maire a été particulièrement appréciée du public pour son humour et sa force de conviction.

Prix grand groupe : Société Générale
Société Générale est le premier grand groupe français à viser un paiement sous 30 jours pour tous ses fournisseurs. Ainsi en 2015, en réduisant le délai de paiement de 60 à 30 jours, Société Générale a permis d’injecter 2,5 milliards d’euros de liquidité dans l’économie française. Le groupe vise pour 2016 un paiement à 30 jours pour 75 % de ses fournisseurs, quelle que soit leur taille.

Prix ETI : Terreal
Pour Terreal (Suresnes, 92), producteur français de matériaux de construction en terre cuite, bien gérer le besoin en fonds de roulement n’est en rien incompatible, bien au contraire, avec un comportement responsable en matière de délais de paiement, dans la perspective de l’établissement durable d’une relation de qualité avec ses fournisseurs. En 2015, Terreal affiche un délai moyen de paiement de de 48,1 jours grâce notamment à une politique interne délais de paiement soutenue.

Prix PME : Silix et Outilacier, exaequo
Le jury 2016, a souhaité  récompenser deux PME parmi des dossiers de candidatures plus nombreux que dans les autres catégories, preuve que le sujet des délais de paiement est sensible auprès des plus petites entreprises.

Silix, société de négoce de matériaux de construction (Marange-Silvange, 57), estime que le délai de paiement est un enjeu primordial et surtout une marque de respect envers ses fournisseurs, dans un secteur d’activité actuellement en proie à des difficultés de marché. C’est notamment grâce à l’intégration informatique des achats que la PME mosellane a diminué et continue de diminuer le délai de paiement de ses fournisseurs (32 j en 2015, objectif de 30 j en 2016).

Outilacier, distributeur d’outillages et de fournitures industrielles (Vaulx-en-Velin, 69), fait du respect des délais de paiement de ses fournisseurs ou du paiement anticipé, un « outil de profitabilité partagée au service du développement de la performance des écosystèmes industriels » et un moyen de cofinancer le besoin en fonds de roulement de partenaires, avec lesquels Outilacier développe des innovations. En 2015, le délai moyen de paiement s’établit à 41 jours. Plus de 30 % des factures fournisseurs ont été réglés à réception ou par anticipation.

LAURÉATS 2015

Prix Spécial du jury – Mairie de Paris
« Nous voulons donner envie aux entreprises de travailler avec Paris. Dans un contexte ou 25% des faillites d’entreprises sont liées à des défauts de trésorerie, la collectivité parisienne souhaite être un partenaire actif de ses fournisseurs. Dans le sourcing, notre réputation nouvellement acquise nous permet d’inciter plus facilement les candidats à postuler à nos appels d’offres ou à proposer des solutions innovantes sur des marchés émergents », déclare Jean-Baptiste Nicolas, directeur des Finances et des Achats.

Prix ETI / Grand groupe – Orange
« Orange considère la relation avec ses fournisseurs comme un élément-clé de sa stratégie. Depuis 2008, nous avons mis en place une gouvernance unique entre les services comptables et achats afin d’optimiser les processus de paiement. Ainsi de nombreux plans d’action d’amélioration des modes opératoires sont déclinés de la prise de commande jusqu’au paiement effectif. Le climat de confiance qui perdure entre Orange et ses fournisseurs a été démontré récemment lors d’un sondage « parties prenantes » qui a confirmé une amélioration significative du taux de satisfaction des fournisseurs (+ 24 % en 2 ans) sur la question des délais de paiement », déclare Pierre Louette, Directeur Général Adjoint du Groupe.

Prix PME – Les Vignerons de Buzet
« La problématique des délais de paiement est au cœur de la responsabilité sociétale qui est une des principales valeurs portées par les Vignerons de Buzet, elle permet de véhiculer les notions de respect et de rigueur aux parties prenantes. En 2014, nous avons obtenu le plus haut niveau (exemplarité) de l’échelle Afnor, évaluation de la norme internationale relative à la responsabilité sociétale des organisations ISO 26000. » déclare Damien CHARBONNIER, Contrôleur de gestion

Prix Organisme public : Plate Forme Achats Finance Sud Est du Service du Commissariat Des Armées
« Nous sommes particulièrement sensibles aux enjeux économiques et à l’impact des délais de paiements sur la trésorerie des entreprises. Pour cela, nous mettons en œuvre depuis notre création des actions concrètes qui s’inscrivent dans le cadre de l’application du pacte défense PME, visant à mettre en place de nouvelles pratiques pour mieux prendre en compte les PME dans la stratégie du ministère de la Défense. Sous l’impulsion de la direction centrale du commissariat des armées, la politique volontariste mise en œuvre a permis une réelle fluidification des paiements. Avec la généralisation de l’interface « PLACE / CHORUS » dans la dématérialisation des factures, la carte d’achat est complémentaire à la démarche globale de dématérialisation conduite. » déclare Laurent ESQUIER, Responsable Qualité Service Rendu / Efficience des Achats, Plateforme Achats Finances du Sud Est, Bureau Achats Publics

Prix Collectivité Territoriale : Département de l’Aube
« Nous avons fait le pari qu’en étant « bon payeur », notre collectivité serait aussi « bien servie ». Partenaire loyal et respectueux des entreprises, le Conseil départemental de l’Aube peut se permettre d’être un partenaire exigeant, tant sur la qualité que sur les délais. A l’inverse de certaines logiques financières, donc, je considère cette politique de paiement rapide comme hautement rentable.» déclare Philippe ADNOT, Sénateur, Président du Conseil départemental de l’Aube

LAURÉATS 2014

Prix PME : Sealock
« Nous avons toujours défendu la LME et proposons que les délais de règlement soient réduits à 30 jours dans toute l’Europe, ce qui permettra de ne plus avoir à nous retrouver en concurrence avec des fournisseurs qui prennent des marchés grâce aux délais de paiement accordés » déclare Jean-Marc Barki, dirigeant de Sealock.

Prix grande entreprise : GDF SUEZ
« La plupart de nos clients industriels ou particuliers sont également fournisseurs, nous devons être exemplaires dans le respect de nos engagements. Nous désirons construire une relation de qualité et équilibrée avec nos fournisseurs à travers le respect des délais de paiement lorsque le service ou le produit est livré conforme. En ce qui concerne certaines filiales du groupe, des efforts restent à accomplir pour atteindre le niveau obtenu par GDFSUEZ SA. La voie est dès lors tracée par la maison mère, pour aider les autres sociétés du Groupe en la matière » déclare Guy Ruelle, directeur des Centres de Services Partagés.

Prix territoire : Conseil General de Vendée
« L’attachement aux délais rapides de paiement des fournisseurs est un souci constant pour notre collectivité, notre souci est de ne pas pénaliser la trésorerie des entreprises qui interviennent pour le Département de la Vendée où beaucoup de nos fournisseurs sont implantés » déclare Joseph Merceron, président de la commission Finances et Ressources et membre de la commission permanente.

Prix organisme public : INRA
« Au-delà des pénalités de retard et des sanctions prévues par la loi, c’est la responsabilité sociale de l’entreprise qui est en jeu. Et par là même, son image. Des gains, difficiles à chiffrer, comme les bénéfices d’image liés aux impacts sociétaux positifs, doivent être pris en compte » déclare Philippe Jarraud, directeur du Financement et de l’Administration Générale.